Version imprimable « Retour à la liste

Ecominute

6 technologies québécoises qui changeront le monde en 2015
16 décembre 2014

6 technologies québécoises qui changeront le monde en 2015

6 technologies propres québécoises ont été présélectionnées la semaine dernière pour le 5ème appel de propositions du Programme d’innovation Construire au Canada (PICC). Les solutions des membres d’Écotech Québec GHGSat et Idénergie, entre autres, ont été qualifiées. Elles se verront donc proposées à différents ministères fédéraux. Si les innovations et les besoins des ministères sont bien compatibles, Travaux Publics et Services Gouvernementaux Canada (TPSGC) négociera un contrat avec l’entreprise sélectionnée pour mettre à l’essai l’innovation.

De la mesure de la qualité de l’air à l’aide d’un satellite, à la récupération des déversements d’hydrocarbures par des billes réutilisables, en passant par l’accessibilité à de l’électricité en continu grâce à une petite hydrolienne de rivière, les technologies propres du Québec ont fait l’unanimité. 

 

  1. BioCAST Systems, Montréal, Québec: Technologie de traitement des eaux usées permettant la filtration du carbone, de l'azote et du phosphore avec un minimum d'émissions de GES et de boue.   
  2. GHGSat, Montréal, Québec: Mesure de la qualité de l'air et des émissions de gaz à effet de serre provenant des établissements industriels à l'aide d'un satellite.
  3. GRADEK ENERGY, Pointe Claire, Québec: Technologie de récupération des déversements d’hydrocarbures, réutilisable, à rendement amélioré et sans déchet.
  4. Idénergie, Montréal, Québec: Hydrolienne, avancée technologique majeure, pouvant être regroupée en réseau pour alimenter en électricité des bâtiments hors réseau.
  5. Systèmes Digigraph, Boucherville, Québec: Coffrage permanent de PVC pour la réalisation de réservoirs en béton pour l'aquaculture et biodigesteurs.
  6. Les Technologies Polycontrôles, Brossard, Québec: Remplacement des recouvrements de cadmium dans l'industrie aéronautique grâce à un doseur de poudre permettant la réalisation de revêtement.  

 

Le PICC a été mis sur pied pour favoriser l’innovation canadienne. D’une part, lorsque le gouvernement fédéral met à l’essai les innovations, il aide les entreprises à combler leurs lacunes à l’étape de la précommercialisation. D’autre part, avec les solutions de la catégorie Environnement, les ministères  contribuent à la Stratégie fédérale de développement durable. Une synergie qui permet aux technologies propres québécoises, ainsi qu’au fédéral, d’atteindre leur PICC! 

 

 

Pour plus d'info: Communiqué