Version imprimable « Retour à la liste

Nouvelles

Faits saillants - budget québécois 2021-22
25 mars 2021 - Actualités

Faits saillants - budget québécois 2021-22

Voici les principales mesures qui ont retenu notre attention car elles pourraient avoir des impacts sur le développement de vos affaires et sur la relance verte du Québec.  Après un budget de 6,7 milliards de dollars axé sur l’économie verte en 2020, celui de cette année comporte une panoplie de mesures afin de contribuer à la relance de l’économie du Québec au sortir de la crise sanitaire.  

 

 

 

« Nous allons rétablir l'équilibre budgétaire en sept ans, maintenir les versements au Fonds des générations, soutenir le système de santé et tout mettre en œuvre pour accroître le potentiel économique du Québec afin de sortir de cette crise encore plus forts. » 

 

- Eric Girard, ministre des Finances du Québec  


Zones d’innovation

  • Le gouvernement prévoit 20,0 millions de dollars en 2021-2022 pour appuyer des projets qui présentent un intérêt économique important pour le Québec et qui obtiendront sa reconnaissance en tant que zones d’innovation. Les activités et projets appuyés viseront des secteurs d’avenir et des domaines technologiques pour lesquels le Québec a le potentiel de se démarquer avantageusement.

Conseil de l’innovation

  • Afin de mettre en place le Conseil de l’innovation, le gouvernement prévoit 3,0 millions de dollars sur deux ans.  Son rôle consistera notamment à conseiller le gouvernement sur la base d’études comparatives pour s’inspirer des meilleures pratiques en matière d’intégration d’innovations en entreprise et à promouvoir le Québec innovant sur le territoire et à l’international. 

Incubateurs et accélérateurs

  • Le gouvernement prévoit 6,0 millions de dollars pour bonifier l’aide aux organismes d’incubation et d’accélération les plus performants notamment en les aidant à s’intégrer aux réseaux mondiaux.

Crédit d’impôt pour la R-D universitaire

  • Le gouvernement prévoit le retrait de l’exigence pour les sociétés d’obtenir une décision anticipée favorable de Revenu Québec aux fins du crédit d’impôt pour la R-D universitaire.

Acquisition des nouvelles technologies 

  • Le gouvernement annonce une bonification temporaire des taux du crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i) qui seront doublés jusqu’au 31 décembre 2022 afin d’accélérer l’acquisition des nouvelles technologies par les entreprises.

Réduction du taux d’imposition pour les PME

  • Le gouvernement annonce une réduction de 4,0 % à 3,2 % du taux d’imposition sur le revenu pour l’ensemble des PME admissibles à la Déduction pour petite entreprise (DPE), soit le même niveau que celui de l’Ontario.

Développement du secteur bioalimentaire 

  • Le gouvernement prévoit 21,1 millions de dollars sur cinq ans pour notamment concrétiser la création de l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec.

Gestion des eaux usées 

  • Le gouvernement conclura donc une entente de collaboration avec la Fédération québécoise des municipalités en prévoyant 1,8 million de dollars sur trois ans pour accompagner les municipalités dans la préparation de leurs demandes de soutien financier pour la réalisation de leurs projets d’infrastructures d’eaux usées.

Autorisations environnementales dans de meilleurs délais 

  • Le gouvernement prévoit donc une somme de 41,1 millions de dollars sur cinq ans l’embauche de ressources d’une part pour réduire les délais d’autorisation environnementale et, d’autre part, pour appuyer le rôle que les organismes locaux doivent jouer en matière de protection de l’environnement dans les régions. 

Contaminants atmosphériques et de pollution sonore

  • Le gouvernement prévoit 10,6 millions de dollars sur deux ans pour renforcer son expertise et ses connaissances en matière de qualité de l’air en réalisant un portrait des sources actuelles et futures de contaminants atmosphériques et des sources de pollution sonore.

Hydrogène vert

  • Le gouvernement prévoit 20 millions de dollars afin de contribuer à la réalisation d’une première stratégie et d’accélérer le développement de la filière québécoise de l’hydrogène vert.

Économie circulaire

  • Le gouvernement prévoit consacrer 6 millions de dollars sur deux ans pour stimuler la réalisation d’initiatives en économie circulaire en appuyant la réalisation de projets de symbioses industrielles.

Filière batterie

  • Le gouvernement prévoit 15 millions de dollars pour la mise en œuvre de solutions collaboratives d’assemblage et de recyclage de batteries, l’intensification de la recherche et développement sur les matériaux des nouvelles générations de batteries en vue d’une future commercialisation des résultats de cette recherche au Québec ainsi qu’au soutien des étapes de démonstration des procédés pour les batteries de demain. 

Stratégie québécoise de l’aérospatiale 

  • Le gouvernement prévoit 95,0 millions de dollars pour le renouvellement de la stratégie de l’aérospatiale afin concevoir l’aérospatiale de l’avenir avec de nouvelles solutions technologiques qui répondront aux impératifs environnementaux et économiques de demain, de diversifier l’industrie en appuyant la conception de nouveaux produits et procédés, ainsi que de renforcer les chaînes de valeur et les propulser à l’international. 

Secteur de l’aluminium 

  • Le gouvernement prévoit 35,0 millions de dollars pour le renouvellement du cadre financier de la stratégie de l’aluminium afin entre autres de bonifier l’appui à l’innovation et à la recherche industrielle dans le secteur de l’aluminium.

Marchés publics

  • Il est noté dans la Stratégie des dépenses 2021-2022, le dépôt, ce printemps, d’une stratégie pour permettre aux entreprises québécoises, notamment les PME, d’avoir plus facilement accès aux marchés publics ainsi qu’un plan d’acquisitions gouvernementales, qui prendra en compte l’achat québécois dans les stratégies d’acquisition de biens et de services.